L’histoire de Mes Lueurs

 

La maternité,

une révolution intérieure.

Si j’essaie de trouver la source, par où tout à commencé, ce serait peut-être ce conseil d’une collègue de travail sur le matériel à acheter lorsque j’ai annoncé ma 1ère grossesse :

“Une écharpe de portage ! Quand ton bébé pleure et que tu ne sais pas pourquoi, t’es contente de l’avoir sur le dos et de pouvoir continuer de faire ce que tu as à faire dans ta maison”

Google à fait le reste. En cherchant une écharpe, j’ai lu que c’était mieux de faire un atelier. J’ai donc cherché une monitrice qui est venu chez nous à mon 3ème trimestre. C’est finalement toute la théorie sur la physiologie des bébés qui m’a le plus marqué. Les 1ères graines étaient plantées.

Puis il y a eu ma sage-femme, qui m’a fait découvrir l’Hygiène Naturelle Infantile en présentant ma fille ainée sur le lavabo. Je n’oublierais jamais ce que ça m’a fait de la voir libérer ses selles de cette façon 😲:

Moi – “Mais c’est trop génial !”

Ma SF – “Ah bah en couches lavables vaut mieux 😅”

Les couches lavables ont toujours été une évidence, sur le plan écologique et durable, y’avait pas moyen de faire autrement. Et puis quand tu commences à te renseigner et que tu lis des trucs bien flippants sur tout ce qu’ils mettent dedans et qui va être en contact permanent avec la peau de ton petit être en construction 😰…

Puis il y a eu les galères d’allaitement (paye ton euphémisme 😫). On en a vraiment chié des ronds de chapeau avec ma petite Lisa. Mais sans ça, je n’aurais pas dévoré tous les articles de La Leche League, en plus d’avoir lu leur livre “L’art de l’allaitement maternel”, ni assisté à toutes les réunions pendant un an et demi, malgré 45 min de route. Non, si comme pour certaines, il avait suffit de mettre ma fille au sein pour qu’elle tète, j’aurais allaité 6 mois parce que je croyais que c’était le mieux et qui sait ? Si on m’avait dit que je l’allaiterais pendant 3 ans, j’y aurais surement pas cru.

Voilà comment je suis  tombée dans la marmite du maternage proximal.

 

J’ai contribué à la création d’une antenne locale d’une association de maternage en co-animant des permanences de couches lavables pendant 4 ans. Je me suis formée au portage physiologique et j’ai organisé et co-animé des ateliers pendant 2 ans. J’ai créé des espaces d’échanges et de rencontres pour les parents où j’ai pu partager et transmettre tout ce que j’avais appris sur mon chemin de maman. J’ai ainsi accompagné des dizaines de parents avant de faire un burn out 😥

Lorsque Tania est née, sa grande soeur venait de fêter ses 3 ans. Je n’avais pas considéré cette donnée: le 1er enfant ne disparait pas. A 3 ans ses besoins sont encore conséquents, et le niveau d’autonomie limité, surtout après l’arrivée d’une petite soeur.

L’allaitement a aussi été très compliqué. J’ai surmonté les difficultés grâce à mon expérience et mes connaissances mais ça m’a demandé beaucoup d’énergie. Heureusement, elle dormait bien les 1ers mois. Mais à 5 mois, elle a commencé à fabriquer des dents et a basculé dans le monde des petites dormeuses. Mes différents projets associatifs m’ont envahie.

La descente aux enfers a commencé.

 

Quand les ténèbres s’invitent et que ton monde bascule

Etre mère, en France aujourd’hui.

Enjeux féministes.

J’ai erré pendant 2 ans. Je suis devenue la pire version de de moi-même, loin de la mère que je voulais être. Je me suis égarée mais j’ai réussi à retrouver mon chemin après avoir amorcé des changements majeurs dans notre mode de vie. La naissance de mon fils a été déterminante dans mon chemin de guérison. Je répète souvent que ce ne sont pas mes choix éducatifs, ni mes pratiques de maternage qui sont la cause de cet épuisement maternel. Ce sont les conditions dans lesquelles nous devenons mères qu’il faut pointer du doigt, et par-dessus tout, l’organisation patriarcale de notre société.

Cette traversée du désert m’a permis de questionner mes croyances, et de prendre du recul pour comprendre comment j’en étais arrivée là. Qu’est ce qui était de ma responsabilité et ce qui ne l’était pas pour rétablir l’équilibre que ce soit dans le couple, la famille, et toutes les relations en général. Toutes ces réflexions, j’en parle dans la revue mensuelle Lanterne. Tu peux t’abonner juste là :

Comment materner sans s’épuiser ?

Ce que je souhaite par dessus tout, c’est te permettre de gagner du temps et de l’energie. Je veux rassembler au même endroit les savoirs et les outils. Pour que t’arrêtes de perdre du temps à chercher dans tous les sens, t’arracher les cheveux avec toutes les infos contradictoires et bricoler avec du matériel non adapté. Tout ça, je l’ai fait pendant plusieurs années, je t’offre un raccourci !

femme en haut d'une montagne qui regarde les lueurs du soleil se lever

Une boutique

On commence par le matériel pour l’HNI.

Une chaine youtube

Pour te présenter les produits

Des consultations

Privées ou collectives

Une communauté

Un groupe FB gratuit pour se soutenir et me poser tes questions

Tu es enceinte 

OU

Tu viens d’avoir un bébé

Et si tu pouvais poser toutes tes questions pour préparer l’arrivée de ton bébé et pour en prendre soin ?

Qu’est-ce que tu dirais de gagner du temps, de l’argent et de la confiance en toi ?

Découvres mon programme “Je materne mon bébé, de 0 à 2 ans”

Objectif zéro déchet

S’il y a bien une chose sur laquelle j’ai du pouvoir au niveau de l’environnement, c’est sur les déchets que génère ma famille. Là aussi je me suis épuisée dans ma démarche “zéro déchet”. C’est une démarche de longue haleine, qui demande de déconstruire toute une réalité pour en intégrer une nouvelle qui, même si elle a le vent en poupe, reste encore très marginale. La société n’est pas suffisamment engagée sur le plan collectif, ça génère donc des situations où il faut compenser énormément si on veut aller jusqu’au bout.

Il a bien fallu que je lâche un certain temps, et faire une croix sur certaines choses tant que le commerce n’aura pas de meilleure proposition. Cependant, ce n’est pas parce que je renonce aujourd’hui, que mes objectifs ont changé. Et naturellement, je veux vendre dans ma boutique des produits qui pourraient se retrouver en pleine nature et se dégrader sans impacter l’environnement, pas même de manière microscopique.

 

Bouteille en plastique dans l'océan

Donc je n’ai pas l’intention de vendre des couches lavables bourrées de pressions en plastique et de PUL (Polyurethane Laminé = dérivés pétroliers). Il existe des élastiques biodégradables entièrement fabriqués à partir de fibres naturelles. La laine par exemple, est une matière naturelle qui offre une multitude d’alternatives. Et comme j’aime les moutons, il n’est pas question d’utiliser de la laine issue d’élevage pratiquant le museling.

Comme ton bébé va vite grandir, et que c’est aujourd’hui que tu as besoin de t’équiper, je dois pour le moment me contenter de ce qui existe sur le marché et qui se rapproche le plus possible de mes critères.

Mais, les produits de mes rêves n’existent pas encore. C’est pour cela que j’ai décider de les créer ! C’est la prochaine étape de mon projet. Je ne pourrai pas le faire seule. La boutique et la marque de vêtement HNI, ne sont que les 1ères phases de mon vaste projet. Si ça t’intéresse de participer à cette folle aventure, je te présente toutes les phases de mon projet et de quelle manière tu pourrais contribuer à sa réalisation.